Attitude laxiste en matière de sécurité routière

vendredi 01 décembre 2017
Retour à l'aperçu

Attitude laxiste en matière de sécurité routière

La commune de Molenbeek néglige lourdement de faire respecter le Code de la Route sur la chaussée de Gand. Par ailleurs, la commune ne collabore, lorsque la Région veut sécuriser les pistes cyclables à l’aide de potelets. C’est ce qui ressort de la réponse à ma question d’actualité au Parlement bruxellois.

La sécurité routière à Bruxelles pose problème. Cette année, 15 personnes ont malheureusement perdu la vie dans la circulation (contre 11, l’an dernier). Un grave accident impliquant un cycliste a eu lieu hier à Molenbeek.

La chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean constitue un véritable martyre pour les cyclistes. 88 accidents graves ont eu lieu au cours des 3 dernières années. La police effectue trop peu de contrôles, au cours des 2 dernières années, moins d’un P.V. par jour, par kilomètre a été donné et seule la moitié des amendes sont effectivement encaissées.

Potelets

La Région a décidé, à la demande de la police molenbeekoise, de placer des potelets pliables sur une zone de 170 m pour sécuriser les pistes cyclables. Les commerçants mécontents ont empêché l’installation des potelets. La Bourgmestre Françoise Schepmans a déclaré qu’il n’y avait eu aucune concertation avec la commune. Pourtant, elle était en copie de chaque échange d’e-mail entre la police et la Région.

Sécurité routière

En tant que cheffe de la police, la Bourgmestre néglige à faire respecter le Code de la Route sur la chaussée de Gand. La sécurité routière ne fait clairement pas partie des priorités de l’administration communale molenbeekoise.

Le minister Pascal Smet a fait savoir que la Région poursuit les projets. Les potelets seront installés à court terme.

Les cyclistes molenbeekois veulent la sécurité, pas des jeux politiques.