Bilinguisme des services communaux

vendredi 13 juillet 2018
Retour à l'aperçu

Bilinguisme des services communaux

Ces derniers temps, on constate de nombreuses infractions aux lois linguistiques dans l’administration communale de Molenbeek. Certaines sont flagrantes. 

Pouvoir parler sa langue est une question sociale. Ne pas bien s’exprimer ou ne pas comprendre ce que l’agent communal dit, constitue un obstacle pour connaître et exercer vos droits sociaux. Par ailleurs, la loi, c’est la loi. Dans les communes bruxelloises, vous devez pouvoir parler en français et en néerlandais. 

Ici, cela s’est mal passé

La société de logements molenbeekoise a envoyé, le 25 juin 2018, un courrier aux habitants des immeubles à appartements de l’Avenue Mahatma Ghandi. Ce courrier était uniquement rédigé en français. Il était écrit en petits caractères au bas du courrier : « Texte en néerlandais sur demande » C’est contraire à la loi. Un service public doit envoyer une communication bilingue aux citoyens, ou une communication unilingue à condition que celle-ci soit personnalisée (en fonction de la langue du destinataire).

Le 23 juin, le hall sportif communal Heyvaert a été rebaptisé en hall sportif Muhammad Ali. Une affiche grandeur nature a été apposée sur le hall sportif, avec une phrase légendaire du boxeur. Phrase que Muhammad Ali a dite en anglais. Cette phrase est apparue (uniquement) en français sur le hall sportif. Mais la communication sur les immeubles communaux se doit d’être bilingue.

Différents habitants m’ont signalé que l’on s’adressait à eux en français dans les services communaux ou qu’ils recevaient des documents en français. Pourtant, il s’agit d’habitants ayant une carte d’identité néerlandaise. Ou qui ont fait clairement savoir qu’ils voulaient être servis en néerlandais.

Enfin, cela ne se passe pas bien en ligne également. Depuis quelques années, la commune gère le groupe Facebook « I like Molenbeek », avec une version française et néerlandaise. Ce groupe néerlandophone compte 200 membres. Il y a, en moyenne, 1 à 2 publications par mois. Le groupe francophone compte plus de 12.000 membres. Ces membres reçoivent une publication quotidienne. Les groupes linguistiques sont traités de manière illégale. Pourtant, la commune est tenue par la loi de communiquer dans les deux langues via tous les canaux de communication.

Je veillerai à ce que vous puissiez vous adresser aux services communaux en néerlandais. Car c’est la loi.

Ma question écrite à l’administration communale

Photo: le service population à Molenbeek door Christophe De Grom