La réforme de la police bruxelloise devient urgente

lundi 20 novembre 2017
Retour à l'aperçu

La réforme de la police bruxelloise devient urgente

Les émeutes de samedi et mercredi derniers ont laissé des traces de vandalisme à Bruxelles. Il faut retrouver et sanctionner les auteurs des violences et du vandalisme. Mais surtout : la police bruxelloise doit tirer les leçons de ce qui s’est passé. Car le maintien de l’ordre au moment des faits, fut un échec manifeste.

Il y a deux grands défis pour la police bruxelloise. Tout d'abord, il y a trop peu de personnel en raison d’un sous-effectif et d’un sous-financement structurels. Mais aussi, il y a trop peu de Bruxellois dans le corps de police, ce qui fait que la police est moins en phase avec la réalité des quartiers.

Mesures à long terme

Le sp.a souhaite une réforme approfondie de la police bruxelloise pour ne former qu’une seule police métropolitaine unifiée avec des opérations de quartier décentralisées. Mais Bruxelles ne peut changer cela elle-même. Il s’agit d’une compétence fédérale. Le sp.a a déposé une proposition de loi à la Chambre pour une zone de police unifiée. La majorité (N-VA – MR – CD&V – Open VLD) bloque cette proposition.

Mesures à court terme

Toutefois, il y a aussi des mesures que Bruxelles peut prendre elle-même.

1. Davantage de présence policière dans les quartiers bruxellois densément peuplés. La « norme KUL » qui régit, jusqu’à ce jour, le financement des zones, doit être adaptée à la croissance de la population.

2. Le corps doit être plus diversifié et ancré localement. Pour ce faire, l’école de police régionale doit elle-même pouvoir recruter ses inspecteurs. Par ailleurs, les agents auxiliaires ou gardiens de la paix (qui sont recrutés localement) doivent mieux être aiguillés vers le corps. 

3. Les agents disposant d’années d'expérience à Bruxelles, avec une très grande connaissance du terrain, doivent être encouragés à rester également à Bruxelles. Cela nécessite une approche spécifique. Avec une prime bruxelloise plus élevée, des temps de travail adaptés, un bon règlement pour le déplacement domicile-lieu de travail, on encourage les agents à poursuivre leur carrière dans des opérations de quartier.

À ce propos, mon parti a introduit des résolutions au Parlement bruxellois.

 

Photo: émeutes Bruxelles (reporters)