Le stationnement sauvage au Cinquantenaire doit cesser

mardi 19 février 2019
Retour à l'aperçu

Le stationnement sauvage au Cinquantenaire doit cesser

Après quatre ans de palabre entre pouvoirs publics, il n'y a toujours aucune solution au stationnement sauvage sur l'esplanade du Cinquantenaire. 

Depuis trop longtemps, les navetteurs peuvent laisser leur véhicule au Cinquantenaire sans rien payer. Un parking gratuit dans un parc historique, à un jet de pierre du quartier des affaires européen. 

C'est tout à fait contraire aux plans de mobilité régionaux qui visent précisément à réduire la pression automobile dans la ville. 

Aucune excuse

En me fondant sur mes précédentes questions au parlement, il semble qu’il existe un large consensus parmi les instances concernées pour pallier cette situation. De qui s’agit-il ? Bruxelles Environnement (gestionnaire), la Régie des Bâtiments (propriétaire), que les Musées et Beliris soutiennent tous l'idée d'une esplanade sans voiture. 

Seule la ville de Bruxelles faisait blocage pendant longtemps. Certains échevins libéraux voulaient conserver le stationnement et y placer des horodateurs. Mais la ville a maintenant une nouvelle administration. Plus aucune excuse ne tient désormais.  Et pourtant, toujours aucune solution en vue.

Il y a eu suffisamment de réunions. Maintenant, il faut agir ! La Régie des Bâtiments, propriétaire du site, doit rapidement installer des barrières. Une solution très simple pour une situation clairement fâcheuse.

Photo: Cinquantenaire (par Jef Van Damme)