Passerelles au-dessus du canal, elles arrivent

mardi 29 août 2017
Retour à l'aperçu

Passerelles au-dessus du canal, elles arrivent

Les choses bougent enfin ! Le maître d’ouvrage Beliris a introduit, cet été, une demande d’étude pour un permis d’urbanisme pour la passerelle entre la Porte de Ninove et Belle Vue, ainsi que pour celle entre la rue Locquenghien et la rue Sainte-Marie. De nombreux habitants de la zone du canal les attendent, depuis plus de dix ans.

De nombreux quartiers bruxellois sont coupés par des chaussées ou par le canal. Le canal constitue une ligne de rupture. Ce qui est regrettable. Car cela transforme les quartiers du canal en îlots. Tandis qu’une ville vivante a précisément besoin que ses habitants puissent se déplacer facilement d'un quartier à l’autre. Les gens doivent pouvoir se rencontrer en ville.

La mesure des choses

À Bruxelles, la mobilité a souvent été développée à la mesure des automobilistes. C’est que l’on constate également au niveau du canal. Les ponts actuels surplombant le canal sont surtout destinés à la circulation automobile. Traverser le canal en tant que cycliste ou piéton n’est pas une sinécure. La circulation automobile est dense, dangereuse pour les cyclistes ou les piétons et il s’agit souvent un détour. Les nouvelles passerelles devraient apporter du changement.

Il est grand temps ! Cela fait des années qu’il y a des projets de passerelles pour les usagers de la mobilité douce. Mais un plan ne permet pas de traverser le canal. Les travaux commencent début 2019. J’espère de tout cœur que les choses avanceront cette fois. Le « vivre ensemble » en ville commence par la rue. Il faut donc relier les quartiers entre eux, afin que les gens puis se réunir et se rencontrer.

Illustration : action d'un groupe de membres du sp.a à Comte de Flandre (2014) 
À l’aide de ballons, ils illustrent comment une passerelle surplombant le canal relierait les quartiers