Un tunnel souterrain et un plan directeur Ă la surface

vendredi 04 février 2011
Retour à l'aperçu

Un tunnel souterrain et un plan directeur Ă la surface

Jef Van Damme (sp.a) plaide en faveur d’un nouveau tunnel sur l’axe Nord-Midi, mais demande d’abord un plan directeur pour le quartier du Midi.

Le tunnel Nord-Midi est saturé avec ses 96 trains par heure aux heures de pointe. Le goulet d’étranglement engendre des ralentissements qui se ressentent jusque dans les fins fonds de la Flandre et de la Wallonie. Jef Van Damme (sp.a) plaide en faveur d’un nouveau tunnel, mais pas sans dresser d’abord un plan directeur pour le quartier du Midi. “Nous devons trouver des solutions pour les usagers du rail”, dit Jef Van Damme, “Mais ne répétons pas les erreurs du passé en subordonnant le développement d’un quartier aux intérêts des voyageurs. Commençons par activer le nouveau plan directeur pour le quartier du Midi. Ce quartier amputé attend depuis longtemps une approche urbanistique sérieuse.”

Tous les trains mènent à Bruxelles. La liaison Nord Midi est saturée et cela engendre des problèmes et des ralentissements pour les usagers du rail du pays entier. Un nouveau tunnel s’avère être la meilleure solution pour augmenter la capacité de la liaison Nord Midi. Il n’est évidemment pas possible de paralyser la ville en surface et le trafic ferroviaire dans le tunnel existant pour la construction d’une nouvelle liaison.

“Nous devons respecter le traumatisme historique des Bruxellois pour les tunnels, mais également les problèmes actuels des usagers du rail. Nous devons donc étudier un nouveau tracé au départ de Bruxelles-Midi en suivant la méthode de la taupe. Cette méthode a également été utilisée à Anvers pour la construction des nouvelles voies ferrées”, déclare Jef Van Damme.

Il faut que ça bouge en sous-sol mais le quartier du Midi réclame notre attention depuis des décennies. Jef Van Damme argumente: “Ce quartier doit subir un développement mixte qui englobe le nœud de mobilité international et durable. La relance des abords de la gare de Louvain prouve qu’il est possible de combiner bureaux supplémentaires et espace d’habitation, espaces verts, commerce et enseignement. Il est incompréhensible que le gouvernement bruxellois reste si passif dans ce quartier. Tout est bloqué et les promoteurs immobiliers reçoivent carte blanche.”

Un nouveau tunnel creusé selon la méthode de la taupe et une approche urbanistique réfléchie du quartier du Midi procureraient aux Bruxellois comme aux touristes et aux usagers du rail un sentiment de délivrance.